• Voix paranormale 13

         Voix paranormale 13 :     

     

    Voix paranormale 13

     

    « Pour Mimi je craque ! »

     

     

    Voix paranormale obtenue par Monique Simonet

     

    Voix paranormale 1

     

    Monique Simonet

                         

    L'histoire de cette belle voix paranormale est assez extraordinaire : Monique se trouve chez elle en compagnie de son beau-frère (Marcel) et de sa belle-soeur. Monique tente d'entrer en contact avec son mari décédé. Tout d'un coup, durant la séance de TCI, des craquements bizarres se font entendre dans la cuisine où ils se trouvent, sans qu'aucun d'entre eux ne parvienne à localiser précisément d'où ils proviennent. Grand mystère ! Ils remettent alors l'enregistrement en route, puis en écoutant la cassette, ils ont la stupéfaction et la joie d'entendre cette voix qui s'exprime de manière forte et claire, disant : « Pour Mimi je craque ! » Tous trois reconnaissent nettement la voix de l'époux disparu de Monique !!! Mimi est le surnom affectueux donné à Marcel, le beau-frère de Monique Simonet, qui est aussi le frère du défunt. Monique pense que son mari a réussi à matérialiser ces craquements dans la cuisine pour faire plaisir à son frère Marcel ( Mimi ). C'est avec beaucoup d'émotion dans la voix que Monique nous apporte son précieux témoignage.

     

    Monique m'a souvent dit qu'on a beau avoir toutes les preuves de la survivance que l'on veut, acquérir cette certitude que l'on se retrouvera tous un jour de l'autre côté, il n'en demeure pas moins que l'absence physique de l'être aimé (du disparu) peut faire souffrir cruellement ici-bas, même si dans son cas elle se dit absolument convaincue de la présence spirituelle de son mari à ses côtés, ayant même eu une fois le bonheur de le voir apparaître durant quelques instants sous ses yeux !

    Voix paranormale n° 7

    Présentation :

    Rémy Chauvin

    ( 1913 - 2009 )

      

    Le professeur Rémy Chauvin était biologiste, naturaliste, entomologiste, professeur honoraire émérite à la Sorbonne, docteur ès sciences, ex-professeur d'éthologie et de sociologie animale dès 1959, et aussi membre du CNRS dès 1942 (Chargé de recherches, puis Maître de recherches en 1946), professeur à l'Office de la recherche scientifique Outre-Mer (Physiologie et Biologie de l'insecte, de 1944 à 1953), directeur de recherches à l'INRA au laboratoire de recherches apicoles de Bures-sur-Yvette, de 1948 à 1964 (à la maison de Jules Lair), professeur de psycho-physiologie générale à la faculté des sciences de Strasbourg, en 1964, et professeur de sociologie animale à l’université René Descartes (Paris V - la Sorbonne). Voici son témoignage très intéressant où il nous parle de son expérience probante en TCI. C'était en 1992 où il était est interviewé sur TF1 par le journaliste Alexandre Baloud :