• Voix paranormale 19

        Voix paranormale 19 :     

     

     

    « Tout près de toi »

     

     

    Voix paranormale obtenue par Monique Simonet

     

    Voix paranormale 1

     

    Monique Simonet

     

    Voix paranormale 19      Voix paranormale 19      Voix paranormale 19

          Le Vatican et la TCI :     

     

     

    Accueil

    Le père François Brune

                        

    Prêtre catholique Français et théologien, le père Brune a beaucoup contribué à faire connaître la TCI à travers le monde, il est l'auteur du livre célèbre : "Les morts nous parlent". Dans ce fichier audio, il témoigne du fait que le Vatican est parfaitement au courant de l'existence de ce phénomène, dont une équipe suit le développement de ces recherches :

     

     

    Parmi les premiers transcommunicateurs, dans les années 50, figurent deux prêtres catholiques, les pères Pellegrino Ernetti et Agostino Gemelli :

     

    Présentation :

    Le père Agostino Gemelli

     

    Présentation :

    Le père Pellegrino Ernetti

     

    Ils effectuaient une recherche musicale. Le père Ernetti était un scientifique internationalement respecté, physicien et philosophe, fervent amateur de musique de surcroît. Le père Gemelli, lui, était président de l'Académie pontificale des sciences.

     

    Le 15 septembre 1952, alors que les deux pères sont occupés à enregistrer un chant grégorien, un fil de leur magnétophone casse constamment… Exaspéré, Gemelli lève les yeux au ciel et demande l'aide de son père défunt. La réponse de celui-ci est enregistrée sur le magnétophone : « Bien sûr, je vais t'aider, je suis toujours avec toi. » Les deux ecclésiastiques répétèrent l'expérience avec le même succès. Gemelli, tout d'abord plein de joie devant l'apparente survie de son père, se sent assailli par une certaine crainte : « A-t-on le droit de parler avec les morts ? » Pour en avoir l'âme et le cœur nets, les deux hommes se rendent à Rome, chez le pape Pie XII, à qui, profondément troublé, le père Gemelli raconte son expérience.

     

    Présentation :

    La réponse du pape Pie XII :

    ( 1876 - 1958 )

     

    « Cher père Gemelli, vous n'avez vraiment pas à vous tracasser à ce sujet. L'existence de cette voix est strictement un fait d'ordre scientifique et n'a rien à voir avec le spiritisme… L'enregistreur est absolument objectif : il reçoit et enregistre les ondes sonores d'où qu'elles viennent. Cette expérience pourrait constituer la pierre angulaire de l'édification d'études scientifiques appelées à fortifier la foi des gens dans un Au-delà. »

     

    Présentation :

    Friedrich Jürgenson

    ( 1903 - 1987 )

     

    En juin 1959, Friedrich Jürgenson, peintre, archéologue, ancien chanteur d’opéra vivant en Suède, enregistre les oiseaux dans la campagne. En écoutant la bande, de retour chez lui, il entendit "un bruit, vibrant comme un orage, où l’on n’entendait que vaguement le gazouillis", suivi d’« un solo de trompette » et d’une voix d’homme qui parlait en norvégien. Ces bruits, inaudibles lors de l’enregistrement en direct, n’apparaissaient que lorsqu’il repassait la bande. Pour Jürgenson, pas de doute, ces voix étaient celles des morts, comme l’en persuada bientôt un nouvel évènement :

     

    « J'étais dehors, en train d'enregistrer les chants d'oiseaux.
    Quand j'ai réécouté la bande, une voix m'a dit :
    « Friedel, est-ce que tu m'entends ? C'est maman. »
    C'était la voix de ma mère décédée !
    Friedel, c'est le surnom qu'elle me donnait. »

     

    Présentation : 

     

    Rencontre entre Friedrich Jürgenson et le pape Paul VI

     

    Présentation :

    Le pape Paul VI

    ( 1897 - 1978 )

      

    Accueil

     

    « Quiconque ne croit pas en la parole de l'Écriture
    ne croira pas non plus quelqu'un qui reviendrait de l'Au-delà. »

    Le pape Benoît XVI

     ( Josef Ratzinger )

    _______________________________________________________________________________________________________

    * Cette phrase du pape est extraite de son ouvrage : 
    " Jésus de Nazareth ", page 241 ( aux éditions : Flammarion )